Posts Tagged ‘GGG’

Corrections

ggg

    Je n’ai finalement pas pu résister. Bien que j’avais dit que je laisserai Mhaurndil au repos pour m’en défaire, je suis repartie dedans à pieds joints deux jours après l’avoir terminé. Ce n’est pas une bonne chose, j’en suis bien consciente, mais je ne peux pas m’en empêcher.
    Les corrections ont donc commencé. Je savais que certains passages devraient être remaniés pour devenir plus cohérents, plus fluides ou plus détaillés, mais globalement, l’ensemble me paraût satisfaisant. Je suis surprise de constater que j’ai plaisir à le lire et non pas à lui trouver un million de défauts ( ceci dit, ça devrait peut-être m’inquiéter ). J’avais peur que certains passages soient rallongés, dispensables, dilués, etc… mais en fait, chaque paragraphe a un intérêt. Il y a cependant deux choses que je dois absolument travailler :
    1 – la peur qu’inspire The Big Boss au Prince Pantouflard, beaucoup mentionnée mais jamais justifiée ;
    2 – les batailles, toujours un peu trop courtes pour avoir un souffle épique.
    Mon autre problème est qu’au lieu de raccourcir les passages trop longs, je rajoute des précisions, des descriptions, des sentiments… Alors que j’avais passé les 560.000 signes espaces comprises, me voilà maintenant avec 10.000 signes de plus !

    Mon mari réclame maintenant de voir le bébé. Je ne veux pas qu’il y touche avant d’avoir terminé la correction. Encore une fois, c’est la trouille qui parle. Je vais tâcher de lui soumettre les chapitres qui sont déjà passés à la première moulinette, histoire de recueillir son avis dessus.

ggg

    Tant que j’y suis, je voulais aussi évoquer le Grimoire Galactique des Grenouilles, édité par l’association Tremplins de l’Imaginaire. Je suis tombée dessus par hasard au fil de mes pérégrinations sur la toile, et la bête mérite toute l’attention d’un écrivain ayant pour objectif de se faire publier.
    Outre des conseils aux auteurs de SFFF, le guide liste les éditeurs s’ouvrant à ces thèmes, avec plein d’informations utiles à savoir ( sous quel format leur soumettre, s’ils acceptent les premiers romans, les séries, etc… ). Bref, une foule de choses indispensables pour tous ceux qui espèrent décrocher la timballe. A noter qu’il ne coûte que 3 euros en version PDF, et 7 en version imprimée. A ce prix, ça vaut le coup de se le procurer. N’hésitez pas !