juin 2013 archive

Glasdiel est terminé

theend

theend

    Bonjour à tous !
    Une très bonne nouvelle aujourd’hui : Glasdiel est officiellement terminé. Les remarques de la bêta-lecture ont été prises en compte et, je le dis non sans fierté, j’ai achevé les dernières corrections ce midi ! Je suis donc dans les temps vis-à-vis de mon planning, puisque je voulais les avoir terminées pour le 1er juillet.

    Et maintenant, quel est le programme ? (« Mogoo, dis-nous tout ! ») J’ai rédigé le plan détaillé du tome 2, Cardiel. J’ai préparé le bref synopsis du tome 3, Lindiel. J’ai repris le premier jet du tome 2, lequel compte 80.000 mots. Objectif : retravailler ce premier jet en concordance avec le plan détaillé, et le mettre en forme. Je suis donc bien avancée ! Note pour plus tard : ne pas oublier d’indiquer, dans ma lettre de présentation de Glasdiel, que Cardiel ne tardera pas à être terminé ! Quant au tome 3, une bonne moitié est déjà couchée en premier jet.
    J’ai également rédigé le synopsis de Glasdiel. Il faudra que je le fasse relire à mon bêta-lecteur #1, afin qu’il me dise si c’est correct. La lettre de présentation – ou du moins le modèle – est elle aussi prête, à charge pour moi de la personnaliser pour chaque éditeur auquel je soumettrai ce roman.

    Maintenant, j’attaque la deuxième partie du cycle, Cardiel, donc. Après m’être concentrée sur le personnage de Morglin, je passe donc à Inrí, princesse des Cal’Sídhes. La quête des sphères va véritablement commencer !

Ca y est !

farniente

    Oui, je peux le dire : ça y est, j’ai terminé mes corrections !
   Ô joie ! Ô satisfaction ! Terminées, les relectures, les prises de tête avec les fautes, les tournures bancales, les répétitions… À présent, je laisse mes deux ( oui, deux ! ) bêta-lecteurs faire leur boulot et moi, je me la coule douce.
   Du coup, pendant que je me tourne les pouces, une nouvelle idée m’est venue, un nouveau pitch, peut-être… Je commence à me pencher sur le plan détaillé de la suite de Mhaurndil, également. Bref, c’est les vacances !

Corrections, et puis quoi ?

Pochette the next day

    Les corrections de Mhaurndil continuent, dans la joie et la bonne humeur ! Je vous rassure, c’est de l’ironie : ça me déprime ! Autant la phase écriture en elle-même est super agréable, autant je HAIS les corrections. Elles amènent beaucoup de doutes et d’interrogations. Mon texte est-il finalement si bon que je le pensais ? N’intéressera-t-il pas plutôt que moi ? L’idée de base n’est-elle pas trop simpliste, trop classique, pour qu’on se dise que c’est du réchauffé ? Pourquoi y a-t-il autant d’imperfections, moi qui me croyais SI parfaite ? Les remarques de mon cher Bêta-Lecteur #1 n’arrangent rien…
    Il paraît que ces questionnements sont normaux. Tonton Beorn dit que la critique fait l’effet d’un coup de poing dans les gencives ; chez moi, c’est un coup de poignard dans le cœur. Mais je n’ai pas le choix : c’est une étape nécessaire si je veux que mon texte soit lisible – et appréciable. Quelle torture !

    En dehors de ça, d’autres questions me viennent, mais sur un problème tout à fait différent : et maintenant ? J’ai donc terminé le premier tome de Mhaurndil, fort bien. Et maintenant, j’écris quoi ? Le tome 2 ? Le canevas est prêt dans mon esprit, ne reste qu’à le mettre par écrit et à coucher le roman sur papier. Je reprends l’Opération Fée Furieuse ? Elle aussi est bien avancée : je l’aurais fini en un mois, un mois et demi. Je pars sur autre chose ? J’ai des tas de nouvelles idées : l’Opération Citrouille, l’Opération Furie à Vapeur, et encore d’autres qui veulent aussi prendre corps ! Donc, je ne sais pas. Qu’est-ce qui serait le plus logique ? Dans un sens, je me dis que ce serait bien de me couper de Mhaurndil quelques semaines. D’un autre côté, j’aimerais avancer dans le tome 2 pour pouvoir mentionner aux éditeurs, lors de la soumission du tome 1, que la suite est déjà avancée, voire terminée.
    Je ne sais paaaaaaaaaaaaas !!